Gastronomie Foie gras de canard

Le foie gras : ami ou ennemi de la santé ?

Star incontestable des fêtes de fin d’année : le foie gras trouve toujours une place de choix sur nos tables. Ce met gastronomique mondialement connu est un produit pourtant assez populaire.

Souvent sujet à controverse, le foie gras est parfois pointé du doigt sur les conséquences qu’il pourrait avoir sur la santé des consommateurs que nous sommes.

Alors ? Ami ou ennemi ? Faisons le point sur les qualités ou défauts nutritionnel du foie gras !

Un met exceptionnel contenant beaucoup de matières grasses

Comme nous le savons bien, le foie gras est un foie issu des canards et des oies. Il s’obtient en suivant un procédé d’élevage particulier consistant à engraisser des palmipèdes.

Si certaines méthodes de gavage des oies et des canards demeurent un sujet très sensible, notamment sur la question du bien-être animal, il faut savoir que ces oiseaux migrateurs ont un métabolisme adapté pour stocker des graisses en vue de leur migration (en savoir plus).

Le stockage de ces graisses se fait notamment dans ce foie dont nous nous délectons lors des fêtes. Bien sûr, dans la nature, le foie de l’animal n’atteint à priori pas une taille aussi importante que les blocs de foie gras produits par notre industrie.

Aujourd’hui, certains industriels ont recours à des méthodes douteuses de gavage des animaux : des méthodes dont nous ne connaissons pas encore exactement les conséquences sur notre santé.

C’est ainsi qu’il est largement préférable de se tourner vers des producteurs de blocs de foie gras labellisés et reconnus.

En bref, le foie gras est un aliment évidemment riche en graisses, il convient de savoir qu’il contient assez peu de protéines et d’eau en comparaison de cette teneur en graisses…

Ainsi, on pourrait avoir légitimement  tendance à associer foie gras et cholestérol, pourtant, il n’en est rien.

Comme beaucoup de produits d’origine animale, le foie gras contient beaucoup d’acides gras saturés qui sont responsables du mauvais cholestérol. En revanche, ce met est également très riche en acides gras mono-insaturés qui favorisent le bon cholestérol, au même titre que l’huile d’olive par exemple.

En soit, le foie gras n’est pas néfaste, cependant il ne s’agit pas d’en manger tous les jours évidemment !

La consommation de ce produit doit rester exceptionnelle et associée à une alimentation équilibrée pour être saine, car, effectivement, cela reste un produit gras.

Le foie gras, un délice calorique à savourer avec modération

Si le foie gras n’est pas nécessairement néfaste pour le cholestérol et le cœur, il ne s’entend probablement pas très bien avec votre bikini ou votre jean préféré.

Eh oui, le foie gras est un met très calorique dont il faut se méfier. Ennemi de votre taille de guêpe et/ou de votre stature athlétique, il convient de limiter fortement la consommation de foie gras pendant les fêtes, bien que la tentation soit grande !

Pour vous donner un ordre d’idée, une portion de 100 gr de foie gras représente 500 calories, soit l’équivalent de 25 à 30% des besoins énergiques d’un adulte actif.

Associez le tout avec les autres joyeusetés gastronomiques des fêtes de fin d’année et vous obtenez une véritable bombe calorique !

Tout comme pour le paragraphe du dessus, nous dirons qu’il ne faut pas se priver de foie gras, mais qu’il faut savoir l’apprécier en petite quantité et avec parcimonie !

Ami du palais et des papilles, ennemi du bikini : une consommation modérée de foie gras est tout à fait acceptable !

A propos de l'auteur
Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs à remplir sont indiqués *