Vie Pratique Deux hommes autour d'une table discutant sérieusement

Quelles sont les meilleures reconversions dans le paramédical?

Une réorientation professionnelle ne s’improvise pas. Il faut s’interroger sur ses propres motivations. Est-ce que l’on souhaite bifurquer vers une carrière qui a du sens ? A cet égard, le secteur paramédical est tout indiqué. Un bilan de compétences et vos préférences peuvent vous aider à faire un choix parmi les professions suivantes :

Secrétaire médicale

 

C’est un travail polyvalent, idéal pour les personnes sociables et bien organisées ! Les tâches à réaliser sont variées :

  • répondre aux appels
  • gérer le fichier de la patientèle
  • répondre à ses questions.

Le niveau BAC est suffisant pour accéder à la formation adéquate jusqu’à l’obtention d’un certificat. Il est ensuite possible d’exercer dans un cabinet médical ou un hôpital entre autres.

Aide-soignante

Tous les ans, 10000 postes sont à pourvoir en France. Il s’agit d’assurer l’hygiène et le confort des patients, en centre hospitalier, dans une clinique, une maison de retraite, voire à domicile. Ce métier exige donc des qualités relationnelles importantes et une bonne résistance physique. Les aides-soignants doivent se prévaloir d’un Diplôme d’État, le DEAS, pour pouvoir être recrutés. On s’y prépare en 10 mois, dans le cadre d’une école.

Visiteur médical

Ce professionnel est employé par un laboratoire pharmaceutique qu’il représente auprès des médecins. Le titre de visiteur médical peut être obtenu après un examen au niveau national. La formation nécessaire est fournie par un établissement reconnu par le Comité Professionnel National de la Visite Médicale.

Auxiliaire de puériculture

Avec sa forte natalité, la France a besoin d’en accueillir en très grand nombre en service pédiatrique à l’hôpital mais également dans les crèches ou dans les autres structures qui s’occupent d’enfants en bas âge. Après un CAP Petite Enfance ou un diplôme dans le domaine Sanitaire et Social ratifié au niveau V, la formation s’étend sur une durée de 10 mois.

Sophrologue

Ce praticien fait profiter les patients de techniques de relaxation, bénéfiques dans le cas de douleurs. Le sophrologue est donc appelé à exercer dans des lieux de soins divers, qui ne sont pas seulement réservés aux sportifs ! Le sophrologue trouve sa place dans les hôpitaux, dans les centres pour convalescents et même dans les maisons de retraite. Un cursus de 6 mois est nécessaire pour se former à cette pratique.

Opticien-lunetier

Fournir aux patients des lunettes qui leur conviennent est un métier exigeant. L’opticien-lunetier est indissociable de la prescription de l’ophtalmologiste concernant les verres correcteurs. Il équipe les patients et améliore ainsi leur confort visuel. Son expertise est aussi la bienvenue pour le choix de la monture de lunettes idéale et pour les ajustements à réaliser en fonction des patients. Pour devenir opticien, un BTS optique spécifique couronne cette formation, accessible dans une école d’optique.

Le paramédical peut constituer une voie de reconversion épanouissante et riche en débouchés. Ce domaine offre des opportunités concrètes, avec des niveaux de formations diversifiés.

A propos de l'auteur
Articles similaires